AMC AMX 1970

AMC AMX 1970

AMX 1970

À sa troisième et dernière année de production, l’AMX, la performante biplace de AMC, se présente en 1970 avec un léger relooking. Une nouvelle calandre, un capot fonctionnel avec un système d’induction d’air dynamique et des feux arrière révisés, faisaient partie de cette légère métamorphose.

Amx 1970 Amx 1970

Le motorisation de base passe du V-8 de 290 p.c. au V-8 de 360 p.c. dont les performances ont été améliorées par l’ajout d’un nouveau carburateur 4 corps et d’un système d’échappement modifié. Le fameux V-8 de 390 p.c. était optionnel. La suspension avant a également été modernisée.

Amx 1970 Amx 1970

L’intérieur subit des transformations avec un tableau de bord en simili-bois, une console centrale et un volant à deux branches remaniés. De nouveaux sièges-baquets avec appuie-tête intégrés, font aussi partie de ce renouveau.

 1970_AMX Untitled 1

 

Après des ventes décevantes, American Motors mis fin à la production de l’AMX deux places après seulement trois années modèles.

De 1971 à 1974, le nom AMX est devenu un groupe d’options que l’on pouvait ajouter à la Javelin 4 places.  

 Amx 1970 Amx 1970 AMX 1970

 

Production

1968:6725, 1969:8293, 1970:4116

 AMX 1970

Spécifications:

 

Amx V-8 360 pc

 

– Boîte de vitesses manuelle à 4 vitesses

– Puissance : 290 cv, couple net: 395 l/p

– Dimensions: longueur: 179,04 po, empattement: 97 po

– Poids: 3,126 livres

– vitesse de pointe: 112 m/h

– accélérations: 0- 60 m/h en 6,4 sec.  1/4 mille en 15 sec.

 

 

 Amx V-8 390 pc

 

– Boîte de vitesses manuelle à 4 vitesses

– Puissance : 325 cv, couple net: 435 l/p

– Dimensions: longueur: 179,04 po, empattement: 97 po

– Poids: 3,219 livres

– vitesse de pointe: 114 m/h

– accélérations: 0- 60 m/h en 5,7 sec.  1/4 mille en 14,4 sec.

L’Amx en miniatures

         Motor City                                                                            MPC          

AMX 1970 mpc-1970amx

N’oubliez pas de consulter notre section :

Brochures automobiles Catalogues.

Par René Poulin

 

 

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*