L’impérissable Batmobile 1966 de George Barris

L’impérissable Batmobile 1966 de George Barris

 

La première Batmobile fit son apparition en 1939 dans la BD, “The Case of the Chemical Syndicate”, alors que notre super Héro était au volant d’un coupé rouge de production standard.

Dès lors, Batman conduisit des voitures de haute performance et le patronyme de Batmobile n’apparut qu’en février 1941 dans le #48 de Detective Comics. La voiture, une décapotable rouge vif, sans équipement spécial ne se démarquait que par un petit ornement doré sur le capot. Avec son moteur suralimenté capable de vitesses énormes, sa devanture fortement renforcée pouvait percer des bâtiments sans subir de dommages.

Les performances et gadgets de la voiture de notre héro, poursuivit son évolution avec divers présentations et  designs plus ou moins réussis.

Cependant, pour plusieurs, la plus marquante des Batmobile, fut celle de 1966. Son design originaire d’un prototype futuriste des années 50, vivement influencé par la période des muscle cars de l’époque, ne laissent personne indifférent.

Conçu pour la télésérie “Batman” de 1966, mettant en vedette Adam West et Burt Ward, cette voiture fut développée avec plusieurs innovations et effets spéciaux par Barris Kustom Industries. Ayant comme point de départ le prototype Lincoln Futura 1955, l’équipe de George Barris n’avait que trois semaines pour transformer cette Lincoln en voiture la plus légendaire du monde.

Avec un poids de 5500 livres, la première version possède une carrosserie en acier sur le châssis entièrement fait à la main de la Lincoln Futura 1955. Sa longueur hors-tout est d’environ 19 pieds. Les trois autres versions sont fabriquées sur un châssis de Ford Galaxie et avec une carrosserie en fibre de verre, réduisant le poids à 3800 livres.  Les deux premières versions sont motorisées par est un V-8 Ford de 390 p.c..

Fait à noter, chaque Batmobile, même si elles semblent identiques, possède des caractéristiques différentes.

 La Batmobile possède comme principale particularité, la physionomie d’une chauve-souris à l’avant, avec une prise d’air de capot s’allongeant jusqu’au bas de la calandre, accentuant la forme nasale. Les phares avant avec laser de 450 watts sont montés dans des lentilles réfléchissantes de couleur ambre.

La calandre avant, en forme de bouche de chauve-souris dissimule des lances missiles. Les ailerons arrière de 84 pouces en acier pare-balles servant de protection à Batman et Robin, abritent les feux arrière. Les contours de roues pare-balles élargis de 6 pouces, protègent les pneus contre toutes sortes d’attaques. Les roues en alliage d’acier à 5 branches d’une largeur de 10 pouces, sont montées avec des pneus Firestone à haute adhérence. À l’arrière de l’habitacle, trois tubes lance-fusée possèdent un système automatique contrôlant le vol des fusées de couleurs variées.

Parmi les nouveautés, on y retrouve un système ingénieux de rotation à 360 degrés pour un changement de direction rapide et deux parachutes avec cordons en nylon de 25 pieds, pour des freinages d’urgence. Le tube d’échappement de la turbine est monté sur la section centrale arrière entre les deux parachutes. Les pare-brise aérodynamiques en plexiglas et forme de bulles individuelles sont, bien entendu, à l’épreuve des balles.

L’arceau de sécurité central, composé d’un alliage d’acier, est équipé de feux clignotants avec différentes fonctions d’avertissements spéciaux. La console centrale intègre le bras d’accélérateur de puissance et l’extincteur. Le volant avec un style dérivé de l’aviation, incorpore les boutons de clignotants avec indicateurs de virage,  les cadrans, les jauges et le compteur de vitesse.

Le tableau de bord est équipé de nombreuses innovations  comme:

– Le Batscope directement connecté à une antenne pivotante à circuit fermé donnant une vision complète des lieux. Fonctionnant par ondes radio, cette antenne permet aussi d’amener les messages informatiques provenant de la Batcave. Elle est combinée avec une unité électronique installée dans le coffre.

– Le commutateur Bateye contrôlant le système antivol.

– Le Detect-a-scope déterminant la géolocalisation de Batman et Robin.

– Les réacteurs Batray

– Les commandes de bouton de faisceau laser.

– Ainsi que de nombreux voyants clignotants et des systèmes électroniques directionnels.

Des buses pivotantes à 5 voies permettent d’éliminer tous incendies, peu importe les endroits sur le véhicule.

Comme finition, la Batmobile possède un revêtement de 40 couches noires super-lustrées garnies de contours rouge cerise fluorescent.

Du côté des modèles réduits, on retrouve quelques fabricants qui ont su reproduire cette légendaire voiture.

 

La Corgi # 267 à l’échelle 1/43 est une des plus prisée sur les marché des collectionneurs

 

En 1/64 de la même compagnie. Husky devenu Corgi Junior

 

           Hotwheels à l’échelle 1/64, en multiples varations

 

Hotwheels à l’échelle 1/50

Hotwheels 1/18 en édition standard, Élite lustré et Élite mat

   

Par René Poulin

Miniatures: Collection privé de Rpm Auto Passion