Ford Torino 1972

Ford Torino 1972

En 1972, la Torino fut entièrement redessinée. Elle soulignait plus que jamais un capot allongé et un design rappelant la bouteille de Coke. Le changement le plus radical fut la grande calandre ovale de la Gran Torino avec ces phares doubles au contour chromé qui se mariaient avec le design de la calandre. Combiné avec un pare-brise incliné à 60 degrés, ce  nouveau design lui donnait un look plus agressif à l’Italienne.

Le pilier ainsi que le toit étaient plus effilés et le pare-chocs, d’allure plus costaude, recevait les lumières de freinage et les clignotants.

Le nombre de modèles fut réduit à 9 sélections. La décapotable fut abandonnée, la berline sans pilier fut remplacée par la berline avec le soi-disant toit (plus rigide) à colonnes.

La Torino était l’entrée de gamme et la Torino 500 fut remplacée par la “Gran Torino”. Le Brougham n’était plus un modèle à part, mais une variante du Gran Torino. La “Torino GT” fut aussi aboli et substitué par  “Gran Torino Sport”. Les Torino et Gran Torino étaient disponibles en coupé et en berline. La Gran Torino Sport était offerte en coupé et coupé avec hayon. La familiale était disponible en trois versions : “Torino”, “Gran Torino” et “Gran Torino Squire”.

 Les modèles Cobra furent aussi délaissés car la nouvelle vocation de la Torino se tournait plus vers le luxe et que la performance.

En plus d’avoir une voie élargie de deux pouces, les freins à disques à l’avant étaient dorénavant standard sur toute la gamme de modèles.
Un autre changement majeur fut d’avoir des empattements différents sur les modèles deux et quatre portes, emboîtant ainsi le pas à General Motors qui procéda à cette technique en 1968.

Un empattement de 114 pouces pour les modèles à deux portes et un empattement de 118 pouces pour les modèles à quatre portes, la familiale et le Ranchero.
Les moteurs d’entrée de gamme était toujours le six cylindres  de 250 p.c. pour la Torino tandis que le V-8 de 302 p.c. équipait la Gran Torino Sport.

Les optionnels V-8 de 351 p.c. avec carburateur à deux et un autre à quatre corps ainsi que le 429 p.c. étaient encore au programme. Ce fut aussi l’arrivée du 400 p.c. avec carburateur deux corps.

Par le fait même le gros V-8 Cobra Jet n’était plus le fameux moteur de haute performance des années précédentes.  Cette perte de puissance fut causée par le contrôle des émissions plus strictes et de la nécessité de réduire la consommation de carburant.

L’aménagement intérieur, entièrement repensé, comprenait un tableau de bord nettement amélioré et présentait une instrumentation à cinq cadrans de taille égale. Compteur de vitesses, jauge à carburant, jauge de température, une horloge en option et un affichage de ventilation “DirectAire”. De plus, pour les modèles équipés de V-8,  le groupe Instrumentation était offert en option. Il comprenait également une jauge de pression d’huile, un ampèremètre et une horloge. Les sièges redessinés, comportaient des appuis-tête intégrés à l’avant et une banquette arrière offrant une meilleure protection pour la tête grâce au dossier haut.
La Gran Torino Sport était offerte en version coupé et coupé avec hayon. Tous les modèles étaient équipés de prises d’air sur le capot qui était cependant très rarement équipée de la véritable fonction “Ram Air”.

Elle se distinguait par des rétroviseurs bicolores, des panneaux de porte de forme sportive, d’une bande décorative sur les flancs et était disponible en quatre couleurs. Le groupe Rally Equipment comprenait le groupe d’instrumentation, une suspension plus sportive et réglée, des pneus G70-14 lettrés blancs et un levier de vitesses Hurst combinant la boîte de vitesses quatre rapports. Le groupe Rally Equipment n’était disponible qu’avec pour les modèles équipés des V-8 351 et 429.

En conclusion,  la révision complète de la Torino en valait la peine. Ce fut un grand succès commercial si l’on se fit à ses 496,644 unités vendues fois. C’était la première fois que Ford damait le pion à la Chevrolet Chevelle depuis son introduction en 1964.

Moteurs :

L-6, 250 p.c., 95 cv, 181 l/p

V-8, 302 p.c., 140 cv, 230 l/p

V-8, 351 p.c., 161 cv, 277 l/p (Cleveland)

V-8,351 p.c., 248 cv, 299 l/p (Cobra Jet)

V-8, 400 p.c., 168 cv, 296 l/p

V-8, 429 p.c., 208 cv, 322 l/p

Performance :

351(CJ), 0–60 m/h – 6,8 sec, (Car and Driver)

Production :

Coupé 33,530 unités

Sedan 33,486 unités

Familiale 22,204 unités

Gran Torino coupé 163,523 unités

Gran Torino Sedan 102,300 unités

Gran Torino  Familiale 45,212 unités

GT Sport Fastback coupé 60,794 unités

Squire Wagon Familiale 35,595 unités

Total  496,644 unités

Par René Poulin

N’oubliez pas de consulter notre section :

Brochures automobiles Catalogues.