Corvette C3 1968 -1969

Corvette C3 1968 -1969

Troisième génération

1968

Héritière directe du prototype “Mako Shark II” de Bill Mitchell, le design de la toute nouvelle Corvette 1968 amena un changement radical à l’apparence des Corvettes des années précédentes.

Ce fut l’année de l’introduction des essuie-glaces cachés, du toit en T avec panneaux amovibles des modèles Coupé et d’une nouvelle transmission automatique à trois rapports.

Sous le capot, on retrouve deux V-8, 327 p.c. de 300 et 350 c.v. et quatre V-8, 427 p.c. de 390 c.v. (L36), 400 c.v. (L68), 435 c.v. (L71) et le rarissime L88 disponible au montant de 1,032.00 $ qui fut produit en 115 exemplaires uniquement.

Les acheteurs avertis qui optèrent pour le groupe d’options L88, se sont vus offrir une foule d’options tels qu’un capot bombé, une motorisation avec admission d’air et têtes en aluminium, le tout combiné avec un carburateur Holley 4 corps. Les équipements comprenaient aussi un radiateur en aluminium, des freins renforcés et une transmission Muncie M-22. Les options de luxe telles que les vitres électriques, la direction assistée et la radio n’étaient pas disponibles. La production de Corvette atteignit un nouveau record avec 28,566 unités.

Production

Coupés: 9,936
Décapotables: 18,630

Moteurs:

Base 327 pc V-8 300 c.v. à 4800 t/m, 360 l/p à 3400 t/m.
L79  327 pc V-8 350 c.v.
L36  427 pc V-8 390 c.v. à 5400 t/m, 460 l/p à 3600 t/m.
L68  427 pc V-8 400 c.v. à 5400 t/m, 460 l/p à 4000 t/m.
L71  427 pc V-8 435 c.v. à 5800 t/m, 460 l/p à 4000 t/m.
L88  427 pc V-8 430 c.v. à 5200 t/m, 460 l/p à 4000 t/m.

Performance:

427/430 (L88): 1/4 de mille en 13,56 secondes.

 

1969

En 1969, désormais appelé “Stingray” en un seul mot,  les ventes du coupé dépassèrent celles du décapotable pour la première fois de son histoire. À sa deuxième année la C-3 bénéficia de plusieurs améliorations techniques dont deux nouveaux V-8 de 350 p.c. remplaçant les anciens 327 p.c.

Comme autres innovations l’on retrouvait de nouvelles poignées de porte avec un mécanisme et design très futuriste pour l’époque et l’habitacle fut élargi d’un pouce en réduisant l’épaisseur des panneaux de portes.

Une nouvelle induction d’air améliorait le refroidissement du moteur qui avait une tendance à la surchauffe et le tableau de bord recevait trois pochettes côté passager. Les consommateurs avaient le choix entre six combinaisons moteur / transmission et les roues furent élargies à 8 pouces.

De plus, seulement deux Corvettes avec le moteur ZL-1 furent construites, une jaune canari et une blanche avec décalques noirs. À un prix de 3,010 $, le ZL-1 comprenait un bloc-cylindres en aluminium, des parois plus épaisses ainsi que des dispositifs de lubrification de carter à sec. L’extrémité inférieure était à quatre boulons et le vilebrequin était en acier forgé. Les pistons plus bombés que ceux du L88, donnaient un taux de compression de 12,5: 1. Les culasses, également en aluminium, comportaient des chambres de combustion ouvertes et des orifices d’échappement ronds avec soupapes de 2,19 pouces / 1,88 pouces. Cette configuration fut adoptée par le L88 en milieu d’année 1969. Le carburateur était un Holley quatre corps de 850 pcm. et son arbre à cames spécialement conçu avait la capacité d’aller à des régimes supérieurs.-

Production

Coupés: 22,154
Décapotables: 16,608

Moteurs:

Base 350 pc V-8 300 c.v.à 4800 t/m, 360 l/p à 3400 t/m.
L46  350 V-8 pc 350 c.v. à 5800 t/m, 360 l/p à 3600 t/m.
L36  427 V-8 pc 390 c.v. à 5400 t/m, 460 l/p à 3600 t/m.
L68  427 V-8 pc 400 c.v. à 5400 t/m, 460 l/p à 4000 t/m.
L71  427 V-8 pc 435 c.v. à 5800 t/m, 460 l/p à 4000 t/m.
L88  427 V-8 pc 430 c.v. à 5200 t/m, 460 l/p à 4000 t/m.

 

Performance:
ZL1: 427/435: 1/4 de mille en 12,1 secondes à 116 m / h.

Par René Poulin

N’oubliez pas de consulter notre section :

Brochures automobiles Catalogues.